Burn-out : les femmes au bûcher

Injustices professionnelles, pression familiale et sociétale, problèmes de santé…: après un violent burn-out, Anne-Sophie Vives quitte le notariat et fonde le collectif des Burn’ettes. Désormais, son association L’Burn vient en aide aux femmes victimes de ce phénomène et milite pour une meilleure reconnaissance de leur statut.

Aujourd’hui, mercredi 9 décembre, nous recevons à notre micro Gabriel Taïeb pour son article « Burn-out : les femmes au bûcher » paru dans Revue Far Ouest