Le chat forestier reprend ses marques