Quitter la ville : encore et toujours ?

Crédit photo : Xavier Davias

Quinquagénaire converti à la cause écologique, Jean-Marie Stoerkler avait fait de sa maison sur le bassin d’Arcachon un refuge aussi naturel qu’apaisant. Face à la pression immobilière, la surpopulation et les pots d’échappement, il a finalement dû tourner le dos à son plus grand rêve. Et s’exiler en « zone vierge » sur les rives de la Dordogne, pour repartir de zéro.

Xavier Davias est à notre micro pour son article « Exilé volontaire : mode d’emploi » paru dans la Revue Far Ouest.